Un souffle au cœur … et puis après,….

Partager cette chronique sur

Le souffle cardiaque est un son entendu lors de l’auscultation.  Il peut être occasionné par diverses causes comme par exemple :   maladie des valves du cœur ou du muscle cardiaque,  la persistance d’un orifice qui aurait dû se fermer à la naissance, d’un changement dans la composition ou la pression du sang etc…

Le souffle sera gradé de 1 à 6 selon l’intensité du son entendu.  (1 = doux, 6 = fort).   Une intensité plus forte ne reflète pas toujours un problème + grave.

Selon l’espèce (chat ou chien) et selon la race, certaines conditions sont plus fréquentes,  ex : maladie valvulaire chez les petites races de chien,   maladie du muscle cardiaque chez le boxer ou chez les chats.

Pour en connaître la cause exacte, des tests complémentaires sont essentiels :  évaluations sanguines, radiographies du thorax, échographie du cœur, prise de pression artérielle.   Tous ces tests sont facilement disponibles à même votre clinique. Eh oui! Il existe présentement un service mobile d’échocardiographie pratiqué par des spécialistes qui se déplacent ici pour vous!

 

Mais en attendant de savoir… si c’est une trouvaille lors de l’examen  et que votre animal va bien…Chez le jeune animal jusqu’à 4 mois, dans plusieurs cas, le souffle entendu peut se résorber.  Il est donc possible que votre vétérinaire vous recommande de réévaluer passé cet âge.

Pour le chat, ce petit coquin, tout est possible !  Le souffle peut être intermittent (parfois entendu, parfois non).  Environ la moitié des chats avec un souffle n’ont pas de maladie cardiaque sous-jacente et environ la moitié des chats avec une maladie cardiaque n’ont pas de souffle   L’écho reste un must !!

Chez le chien, il arrive parfois qu’on se retrouve avec une condition à la progression très lente.  Si vous choisissez de l’observer, il est important de demeurer alerte.

○  Auscultation aux 6 à 12 mois, selon l’âge

○  Surveillez au moins 1 fois par semaine et comptez son nombre de respiration durant 1 minute pendant son sommeil (fréquence respiratoire au repos).  Elle devrait être de 30 respirations ou moins.  Si ce chiffre augmente de façon soutenue, il pourrait s’agir du premier signe de dégradation de la fonction du cœur.

○  Surveillez les autres signes de décompensation (insuffisance cardiaque) :

→ moins de tolérance à l’exercice (se fatigue plus rapidement)

→ essoufflement, changement de la respiration

→ toux, particulièrement le matin

→ faiblesse, syncope (évanouissement)

→ léthargie, baisse d’appétit

A ce moment, il est important de refaire évaluer le cœur de votre compagnon et de prévoir procéder aux tests complémentaires si ce n’est déjà fait. Avec un bon suivi et de bons traitements, il est possible de grandement améliorer le confort et la longévité de votre petit protégé!